Six questions à Kahori Endo

Kahori Endo, est la cheffe japonaise du Petit Keller à Paris : bistrot à la déco rétro avec tables en formica et banquettes en skaï rouge proposant une restauration abordable de petits plats multiples aux saveurs japonaises.

Auteure de plusieurs livres sur la cuisine japonaise dont le dernier en date, Une Japonaise à Paris, sorti en 2016, témoigne de son talent pour réaliser des plats raffinés avec des ingrédients simples.

Kahori a collaboré avec La Trésorerie lors de notre lancement "Fait Maison Japon" en mai 2015, et nous a régalé de mini smörgåsar, fusion réussie de la cuisine suédoise et japonaise.

1/ Pourquoi avez-vous choisi l'univers de la cuisine ?

Cuisiner est un plaisir de toujours. Depuis que je suis enfant, je cuisine, seule ou avec mes parents... C'est un univers créatif où je me suis sentie à l'aise, où j'avais confiance en moi, ce qui n'était pas le cas dans d'autres domaines.
Tous les produits que j'utilise sont biologiques et c'est important. Le geste de cuisiner va aussi avec le plaisir de toucher les aliments surtout les légumes, les herbes, les fruits. Ça me donne beaucoup d'énergie.


2/ Quel type de cuisine faites-vous ?

Ma cuisine est une cuisine de maison mais mieux qu'à la maison car c'est plus complexe dans les associations et les cuissons. Mais ce n'est surtout pas technique. C'est une cuisine qui reste accessible.


3/ Pourquoi Paris ?

Après mon bac, j'ai eu envie de partir du Japon. Je suis allée à Londres pour apprendre la cuisine pendant 2 ans. Durant des vacances, j'ai visité Paris et j'ai tout de suite aimé cette ville. Paris m'attirait pour ce qu'elle offrait que je ne connaissais ni à Londres, ni au Japon c'est-à-dire les nombreuses boulangeries, les marchés et les épiceries. Il y avait un raffinement culturel très séduisant. Je n'avais rien connu de tel ailleurs. J'aimais les choses françaises.


4/ Quel est le lieu qui vous inspire à Paris ?

Le jardin des plantes et plus particulièrement le jardin botanique. Il y a là, un petit espace caché, le jardin "Alpin" qui est accessible par une passerelle. C'est un jardin de plantes aromatiques de hautes montagnes venant de tous les continents. J'adore cet endroit car moi qui vient d'une région montagneuse du Japon, je retrouve des senteurs et des essences de là-bas...


5/ Que vous manque t-il à Paris de votre culture japonaise ?

C'est la présentation des choses et l'attention que l'on y prête qui me manque. Le raffinement dans la sobriété. Au Japon, tout est très propre, nickel à la manière de que l'on range dans un bento.


6/ Vos projets pour les années à venir ?

J'aimerais créer une annexe séparée de la restauration, un lieu où  je pourrais faire de la vente à emporter type traiteur avec des bentos, de la pâtisserie et aussi une épicerie.
Et plus comme un rêve, ce serait de vivre en dehors de Paris, quitter la ville pour vivre dans la nature.

La petite sélection de Kahori Endo

Casserole Yukihira Brosse vaisselle japonaise Dessous de plat en paille japonais Casserole verseur Tasse japonaise Moderato Drap de bain rayures larges